jeudi 20 novembre 2014

Je me souviens...





Titre : Je me souviens...

Auteur : Boris Cyrulnik

Editions : Odile Jacob

Pages : 83






Résumé :
"Ça fait soixante-quatre ans que je n'ai rien pu dire, c'est la première fois que je le fais. Je me rappelle, j'habitais ici. Et puis un jour, ou plutôt une nuit - c'était tôt le matin quand j'ai été arrêté -, la rue a été barrée de chaque côté par des soldats en armes. C'étaient des Allemands, mais j'ai été arrêté par la police française. Il y avait des camions en travers de la rue et puis, devant la porte, une traction avant avec des inspecteurs en civil, des inspecteurs français qui étaient là pour arrêter un enfant de six ans et demi I". Boris Cyrulnik évoque, dans ce livre très personnel, son enfance, son arrestation, son évasion et surtout l'insoumission aux hommes et aux idées.

Mon avis :
Ce sera une petite chronique pour une histoire très courte. Dans ce livre on accompagne Boris Cyrulnik à travers ses souvenirs d'enfance. Il retourne avec émotions sur le lieu qui a tragiquement marqué son enfance. On replonge avec lui dans ses souvenirs de la seconde guerre mondiale. De nombreuses autobiographies racontent la vie des auteurs au cours de cette guerre. Ce livre traite donc d'un thème souvent abordé mais l'avantage de ce livre est qu'il est très court et donc on ne prend pas le temps de se lasser. On sent que l'auteur souhaite juste raconter ses souvenirs à l'occasion d'une visite des lieux de son enfance sans pour autant en rajouter des tonnes. J'ai trouvé cette histoire pleine de sincérité. L'auteur ne cherche pas à en faire trop et ne souhaite pas attirer la pitié du lecteur. J'ai donc trouvé très intéressant de découvrir cette partie de la vie de Boris Cyrulnik. Il en profite pour aborder la façon dont il a vécu la fin de la guerre et l'opinion des gens à ce sujet. Il explique pourquoi il a été très difficile pour lui de se confier et pourquoi il a préféré garder tout ça au fond de lui pendant de nombreuses années.


Ma note sur Livraddict : 16/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire