jeudi 4 septembre 2014

Germinal





Titre : Germinal

Auteur : Émile Zola

Editions : Folio

Pages : 755






Résumé :
Une des grandes grèves du siècle dernier racontée par un journaliste de génie qui en a fait un réquisitoire, un formidable " J'accuse " contre le capital, le roman de la lutte des classes et de la misère ouvrière. Un livre de nuit, de violence et de sang, mais qui débouche sur l'espoir d'un monde nouveau lorsque le héros, Etienne Lantier, quittant la mine " en soldat raisonneur de la révolution ", sent naître autour de lui une " armée noire, vengeresse... dont la germination allait bientôt faire éclater la terre ". Germinal marque l'éveil du monde du travail à la conscience de ses droits et c'est au cri sans cesse repris de " Germinal ! Germinal ! " que la délégation des mineurs de Denain accompagna le convoi funèbre de Zola à travers les rues de Paris.

Mon avis :
J'ai souhaité lire ce livre par curiosité car c'est un grand classique de la littérature française. Je l'ai commencé avec la peur de m'ennuyer et de ne pas accrocher avec le style de l'auteur. Et bien pas du tout ! Si l'histoire met un peu de temps à se mettre en place, on est ensuite pris dans la ferveur des mineurs tenu en haleine jusqu'aux dernières pages.

C'est vrai qu'au début beaucoup de personnages sont présentés et on peut avoir du mal à les situer les uns par rapport aux autres. Mais au final, ce sont toujours les mêmes qui reviennent et on finit par se familiariser avec eux et à s'y attacher. J'ai beaucoup aimé l'ambiance dans le coron avec toutes ces histoires de famille, ces petites querelles qui en vérité cachent une très forte solidarité.

A travers sa superbe plume, Zola nous raconte la vie des mineurs de son époque et cette description fait énormément réfléchir sur nos conditions de vie actuelles. On réalise qu'on est finalement bien chanceux de vivre à notre époque avec tout le confort nécessaire et un accès à l'éducation. On prend conscience que parfois, on se plaint vraiment pour pas grand chose. Bref, à ce niveau là ce livre a été une grosse claque pour moi.

J'ai bien aimé la fin car elle semble très réaliste. L'auteur n'a pas cherché à enjoliver les choses pour qu'on ait une happy end. A cette époque, on crevait de faim, de froid, de fatigue et l'auteur a vraiment réussi à recréer cette atmosphère et à la conserver jusqu'au bout. Le lecteur n'est pas épargné, il est clair que ce n'est pas une histoire joyeuse.

En bref, une belle et triste histoire qui nous fait apprécier le bonheur de vivre en 2014.

Ma note sur Livraddict : 15/20

Un grand merci à Sophix42 qui a organisé cette lecture commune sur Livraddict.

6 commentaires:

  1. J'ai lu ce livre au lycée et j'en ai gardé un très bon souvenir même si je lui préfère au Bonheur des Dames. Si tu as aimé, je te conseille de lire les autres romans de la saga des Rougon-Macquart !!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai pas du tout accroché au film dommage le livre était peut etre meilleur mais du coup j'essayerais peut etre un autre Zola

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas vu le film alors malheureusement je ne pourrais pas te dire si le livre est mieux. Mais je pense que ça vaut le coup de découvrir un livre de Zola quand même ;)

      Supprimer
  3. C'est vrai que le happy end final, il n'est pas là ^^ mais c'est un roman très réaliste, triste et dramatique.

    RépondreSupprimer